Hommages

L’hommage aux harkis : un moment unique pour rétablir la vérité – 25/09/2013 – La Nouvelle République Deux-Sèvres

Michel Acheghane fils de harki ( au 1er plan) et Amar Oussaci, né à Sétif (Algérie) réfugié en 1962 et alors dirigé sur Epinal, ont déposé une gerbe ce matin aux monuments aux morts. – (dr)

 

Les Algériens d’origine, qui ont combattu aux côtés de l’armée française, s’étaient donné rendez-vous pour témoigner. La NR a également rencontré un Harki de la seconde génération.

Aux monuments aux morts boulevard Main à Niort, pour la cérémonie d’hommage aux harkis ce matin 25 septembre, il y avait les représentants et membres des deux associations locales de harkis. Dont Michel Acheghane né en 1963 à Bias (Lot-et-Garonne), l’un des camps de réfugiés, où la France a recueilli ceux qui ont combattu aux côtés de son armée durant les années douloureuses de l’Algérie française.
« A cette époque mon père avait choisi d’être Français», se souvient Michel Acheghane. «A Bias, les harkis étaient parqués comme des animaux. Il y avait le couvre-feu à partir d’une certaine heure dans le camp. Ensuite, ma famille a décidé de venir à Niort. Elle voulait quitter la misère du camp. Mon père s’est battu ensuite pour la France en Indochine. Moi je suis Français avant tout. Algérien d’origine ensuite ».
Lors de cette cérémonie d’hommage aux harkis Michel Acheghane était aux côtés d’un autre Français, harki durant cette même période : Amar Oussaci, né à Sétif (Algérie). L’histoire de sa famille est différente. En 1962 celui-ci a été dirigé sur Epinal (région parisienne) : c’était aussi en 1962. « Souvent nos enfants et nos épouses sont restés en Algérie. Ils sont venus nous rejoindre, seulement quelques années après. L’armée française est restée sur place encore quelques années après l’indépendance« .
Tous comptent sur cet hommage désormais annuel pour que le regard sur leur histoire évolue. La lecture du message du ministre-délégué auprès du ministre de la Défense, Kader Arif, les a confortés dans ce sens.
A lire dans la Nouvelle République du 26 septembre.  

Philippe Engerbeau

A propos de l'auteur

Harkis2012

Commenter

L’hommage aux harkis : un moment unique pour rétablir la vérité – 25/09/2013 – La Nouvelle République Deux-Sèvres

Par Harkis2012 Temps de lecture: 2 min
0