Actualités Harkis

Journée nationale du 25 septembre 2015 : premier bilan du plan Harkis

Rédigé par : Harkis2012
Cérémonie Harkis du 25 septembre 2015

Cérémonie Harkis du 25 septembre 2015

Mise à jour : 25/09/2015 12:37

Journée nationale du 25 septembre : premier bilan du plan Harkis

Aujourd’hui a lieu la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives. Cette journée a été instituée en reconnaissance des sacrifices consentis du fait de leur engagement au service de la France lors de la guerre d’Algérie.

Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants et de la Mémoire a présidé une cérémonie, aux Invalides à Paris, au cours de laquelle il a rappelé que l’histoire des harkis et de leurs familles est celle de notre pays et de notre République. Pour le Secrétaire d’Etat, cette journée nationale est un rendez-vous qui est l’occasion pour la France de rappeler une page de son histoire  trop longtemps ignorée.

Jean-Marc Todeschini a aussi dressé le premier bilan du plan d’actions en faveur des harkis annoncé, il y a un an, par le Premier ministre Manuel Valls. L’objectif est d’accorder une pleine reconnaissance et une meilleure réparation aux anciens supplétifs de l’armée française et à leurs familles.

Au cours de l’année 2014-2015, l’ensemble des préfectures assisté par les services départementaux de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre accompagnés des différents acteurs territoriaux a travaillé à la mise en œuvre concrète de ce plan.

Au titre de la reconnaissance :

 

  • L’exposition « Parcours de Harkis » qui retrace l’histoire des harkis et de leurs familles a été présentée dans 100 départements de France.
  • Des actions de formation et de sensibilisation à l’histoire des harkis et de leurs familles ont été menées et seront poursuivies en 2016. L’objectif reste le même : faire connaître cette histoire à la communauté nationale notamment par le recueil de témoignages.
  • Des actions de sensibilisation seront programmées en 2016 à destination des agents de l’ONAC-VG, des préfectures et des différents services locaux de l’Etat appelés à traiter de dossiers concernant les harkis et leurs familles.
  • La première plaque officielle portant reconnaissance des lieux de vie et de travail des harkis et de leurs familles, dans les hameaux de forestage, a été dévoilée à Zonza par Jean-Marc Todeschini, en Corse. Cet hommage sera poursuivi au cours de l’année 2016 afin que l’ensemble des hameaux de forestage, qui accueillirent plusieurs milliers de  harkis, conjoints et enfants de harkis, porte la reconnaissance de la Nation.
  • Dans les anciens camps de transit, où les conditions de vie ont été extrêmement précaires, voire indignes, de nombreux harkis et leurs enfants ont été inhumés dans l’urgence et de manière anonyme. Un travail d’identification et de sanctuarisation des lieux d’inhumation est d’ores et déjà engagé pour l’ancien camp de Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales. C’est dans ce camp qu’ont transité plus de 22 000 des 44 000 harkis rapatriés en France à partir de 1962. Ce travail sera étendu dans d’autres camps en 2016.

Au titre de la réparation :

  • Les comités régionaux de concertation, composés de représentants associatifs des anciens supplétifs et de leurs proches, et destinés à faciliter et simplifier le dialogue avec l’administration, ont été installés dans les 22 régions de métropole. Ce plan est également déployé en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie Française.
  • Depuis le 1er janvier 2015, l’allocation de reconnaissance est revalorisée, conformément aux engagements pris.
  • Une impulsion nouvelle a été donnée aux dispositifs « emploi » grâce à la mobilisation des services de l’Etat. Cet engagement sera poursuivi, notamment dans le cadre des comités régionaux qui mobilisent l’ensemble des acteurs de l’Etat et des partenaires de ce dispositif, au plus près du terrain, dans le cadre du service public de l’emploi local, afin d’accompagner les parcours et les compétences des candidats.
  • Depuis juin 2015, l’aide au rachat de trimestres de cotisation retraite pour les enfants de harkis, dont nombre ont été victimes de freins dans l’accès à la formation et à l’emploi du fait de leur hébergement dans des camps militaires, est en place.

En 2016, le gouvernement inscrit son action dans la continuité, dans la durée et dans l’approfondissement du plan d’action. Il souhaite également mettre en lumière le parcours de certains enfants de harkis qui aujourd’hui sont un exemple de détermination et de réussite républicaine. Il s’appuiera sur les comités régionaux de concertation pour avancer de manière concrète et donner sens à la réparation et à la reconnaissance que doit la Nation à ses enfants.

Contacts presse :  

Cabinet du Secrétaire d’État
auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants
et de la Mémoire

Service de presse et de communication

Tél : 07 77 37 39 70

[email protected]

DICoD

Centre de presse

Tél : 01 44 42 54 02
Fax : 01 44 42 41 22

[email protected]

A propos de l'auteur

Harkis2012

Commenter

Journée nationale du 25 septembre 2015 : premier bilan du plan Harkis

Par Harkis2012 Temps de lecture: 3 min
0