Actualités Harkis

Hommage aux morts des guerres d’Afrique du nord

Rédigé par : Harkis2012

 

Après le maire Joachim Pueyo, le préfet Joël Bouchité a déposé une gerbe.

La commémoration a eu lieu lundi matin, place du Général-De-Gaulle. Un rendez-vous qui, s’il est associé au 11 Novembre, pourrait disparaître.

Quatre gerbes de fleurs, 32 porte-drapeaux. Et à peine davantage de public, lundi matin, à la cérémonie commémorative des morts de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie.En présence des autorités civiles et militaires, Bernard de Vaucelles, président de l’Union nationale des combattants (UNC) de l’Orne, a salué la mémoire des soldats, civils et harkis tués pendant ces conflits, sans oublier les « mères et veuves de guerre qui ont affronté l’attente, l’angoisse et la solitude ».Le préfet Joël Bouchité, lui, a donné lecture du message du secrétaire d’État à la Défense.Cette cérémonie du 5 décembre va-t-elle disparaître, comme le propose le président de la République Nicolas Sarkozy, pour faire du 11 novembre la date de commémoration de la guerre 14-18 et de tous les morts pour la France ? Les associations patriotiques semblent y être favorables. Raymond Levannier, président de l’UNC de Domfront, est même « 100 % d’accord. Voilà trente ans qu’on le réclame ! Il ne sert à rien de multiplier les cérémonies. Les morts ont toujours été les mêmes. Autant faire un grand et bel événement annuel. Ce qui n’empêche pas d’aller fleurir les tombes à d’autres dates. »

Maurice Nicolas, responsable des porte-drapeaux à l’UNC, partage cet avis. Comme Bernard de Vaucelles : « On voit de moins en moins de civils aux cérémonies, déplore-t-il. Nous qui prônons une mémoire vivante, envers les morts et les souffrances du pays, pour éviter que ça ne se reproduise. »

A propos de l'auteur

Harkis2012

Hommage aux morts des guerres d’Afrique du nord

Par Harkis2012 Temps de lecture: 1 min
0