Photos de la guerre

Guerre d’Algérie : les images de la guerre

Rédigé par : Harkis2012

Le 18 mars 2012 marque le 50e anniversaire des accords d’Evian, qui ont mis fin en 1962 à la guerre d’Algérie. Si le conflit a longtemps été désigné sous le terme « d’événements », ce sont bien des images de guerre qui restent, aujourd’hui, de ces huit années meurtrières. Photos d’archives. (AFP)

viaGuerre d’Algérie : les images de la guerre – Le Nouvel Observateur.

Le 18 mars 2012 marque le 50e anniversaire des accords d'Evian, qui ont mis fin en 1962 à la guerre d'Algérie. Si le conflit a longtemps été désigné sous le terme "d'événements", ce sont bien des images de guerre qui restent, aujourd'hui, de ces huit années meurtrières. Photos d'archives. (AFP)

Le 18 mars 2012 marque le 50e anniversaire des accords d'Evian, qui ont mis fin en 1962 à la guerre d'Algérie. Si le conflit a longtemps été désigné sous le terme "d'événements", ce sont bien des images de guerre qui restent, aujourd'hui, de ces huit années meurtrières. Photos d'archives. (AFP)

 

Une série d'attentat perpétrés par le FLN (Front de libération nationale) marque, le 1er novembre 1954, le commencement de l'insurrection. Parmi les cibles, cet entrepôt près de Boufarik. (AFP)

Une série d'attentat perpétrés par le FLN (Front de libération nationale) marque, le 1er novembre 1954, le commencement de l'insurrection. Parmi les cibles, cet entrepôt près de Boufarik. (AFP)

 

Le massacre de civils fomenté par le FLN dans le département de Constantine, en août 1955, débouche sur une répression sanglante menée par l'armée française. Des milliers de prisonniers algériens sont abattus. (AFP)

Le massacre de civils fomenté par le FLN dans le département de Constantine, en août 1955, débouche sur une répression sanglante menée par l'armée française. Des milliers de prisonniers algériens sont abattus. (AFP)

 

Août 1955. Les patrouilles motorisées sillonnent les routes du Constantinois à la poursuite des insurgés. (COLLECTION YLI/SIPA)

Août 1955. Les patrouilles motorisées sillonnent les routes du Constantinois à la poursuite des insurgés. (COLLECTION YLI/SIPA)

 

Un parachutiste de l'armée française saute lors d'une opération, en 1955. (Mildew Design Ltd. / Re/REX/SIPA)

Un parachutiste de l'armée française saute lors d'une opération, en 1955. (Mildew Design Ltd. / Re/REX/SIPA)

 

Mars 1956. 500 soldats venus de métropole débarquent du "Sidi Ferruch", à Alger, afin de renforcer la présence militaire française sur le sol algérien. (AFP)

Mars 1956. 500 soldats venus de métropole débarquent du "Sidi Ferruch", à Alger, afin de renforcer la présence militaire française sur le sol algérien. (AFP)

 

Avril 1956. Un camion calciné après un attentat commis sur la route nationale n°8, entre Tablat et Bir Rabalou. Les combattants du FLN ont attaqué un autocar, deux camions et un scooter, puis tué les occupants des véhicules. (AFP)

Avril 1956. Un camion calciné après un attentat commis sur la route nationale n°8, entre Tablat et Bir Rabalou. Les combattants du FLN ont attaqué un autocar, deux camions et un scooter, puis tué les occupants des véhicules. (AFP)

 

Le même mois, des parachutistes français déciment un groupe de combattants indépendantistes lors d'une importante opération héliportée dans le Nord Constantinois. (AFP)

Le même mois, des parachutistes français déciment un groupe de combattants indépendantistes lors d'une importante opération héliportée dans le Nord Constantinois. (AFP)

 

Mars 1957. Les parachutistes du colonel Bigeard interrogent Omar Merouane, soupçonné d'avoir commis de nombreux attentats, qu'ils viennent d'arrêter à Saint-Eugène. (Jacques GREVIN/AFP)

Mars 1957. Les parachutistes du colonel Bigeard interrogent Omar Merouane, soupçonné d'avoir commis de nombreux attentats, qu'ils viennent d'arrêter à Saint-Eugène. (Jacques GREVIN/AFP)

 

Juin 1957. Le FNL massacre les 300 habitants du village de Melouza, qui était favorable à un mouvement indépendantiste rival, le Mouvement national algérien (MNA) de Messali Hadj. (COLLECTION YLI/SIPA)

Juin 1957. Le FNL massacre les 300 habitants du village de Melouza, qui était favorable à un mouvement indépendantiste rival, le Mouvement national algérien (MNA) de Messali Hadj. (COLLECTION YLI/SIPA)

 

Sous la conduite du général Massu, l'armée française démantèle une partie du FLN lors de la bataille d'Alger, en 1957. Une victoire qui s'obtient au prix d'une pratique généralisée de la torture. (AFP)

Sous la conduite du général Massu, l'armée française démantèle une partie du FLN lors de la bataille d'Alger, en 1957. Une victoire qui s'obtient au prix d'une pratique généralisée de la torture. (AFP)

 

Un soldat français saluant un harki, en décembre 1960. Environ 140.000 soldats algériens ont combattu aux côtés des troupes françaises lors de la guerre d'Algérie. (DALMAS/SIPA)

Un soldat français saluant un harki, en décembre 1960. Environ 140.000 soldats algériens ont combattu aux côtés des troupes françaises lors de la guerre d'Algérie. (DALMAS/SIPA)

 

Des centaines de milliers de Pieds-noirs sont rapatriés dans les mois qui suivent. Les harkis restés en Algérie et abandonnés par l'État français seront persécutés. (AFP)

Des centaines de milliers de Pieds-noirs sont rapatriés dans les mois qui suivent. Les harkis restés en Algérie et abandonnés par l'État français seront persécutés. (AFP)

 

A propos de l'auteur

Harkis2012

Commenter

Guerre d’Algérie : les images de la guerre

Par Harkis2012 Temps de lecture: 2 min
0