Actualités Harkis

Alsace | Harkis : un hommage aux « oubliés » de l’histoire

Rédigé par : Harkis2012

Alsace | Harkis : un hommage aux « oubliés » de l’histoire – L’Alsace.

La journée nationale des harkis, hier, a été marquée par des cérémonies à Colmar et Strasbourg.

Des gerbes ont été déposées par des écoliers place du Souvenir français dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg, où s’est tenue une cérémonie hier. Dominique Gutekunst.

Des gerbes ont été déposées par des écoliers place du Souvenir français dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg, où s’est tenue une cérémonie hier. Dominique Gutekunst.

Le 25 septembre 2001, Jacques Chirac adressait un message solennel de respect, d’amitié et de reconnaissance aux harkis. Depuis, cette date a été inscrite au calendrier commémoratif et marque chaque année l’hommage de la nation aux harkis.

À Colmar, une cérémonie devant la stèle AFN du Ladhof a rassemblé anciens combattants et leurs porte-drapeaux, élus et représentants des autorités civiles et militaires. Après la remise de la médaille d’or de la Défense nationale, étoile de bronze, à l’adjudant-chef de gendarmerie Benoît Boutier, pour un fait d’armes en Afghanistan, huit gerbes ont été déposées par le sous-préfet Guyon, le député Éric Straumann, le maire Gilbert Meyer, les représentants des anciens harkis Mohamed Kadi et Abdelkader Taguine, ainsi que les représentants des sociétés patriotiques locales.

À Strasbourg, l’ensemble des représentants de l’État, de la Ville, de la gendarmerie et le gouverneur militaire se sont retrouvés place du Souvenir français à Cronenbourg. Addha Taieb a lu un message au nom d’Hocine Bouares, président des Français rapatriés d’origine nord-américaine en Allemagne et en Alsace.

Corinne Chauvin, sous-préfète de Wissembourg-Haguenau, s’est faite la porte-parole du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense et des Anciens combattants : « Il a fallu attendre 40 ans avant que la nation affirme sa reconnaissance aux harkis, ceux qui firent le choix de défendre les idéaux de notre pays. […] Nous sommes fiers de ceux qui sont restés indéfectiblement fidèles à la France et qui ont beaucoup souffert, en recevant l’opprobre de leurs compatriotes ou en traversant la Méditerranée pour rejoindre la France qui ne les connaissait pas… » « Leur engagement est un exemple pour tous les Français, y comprispour les jeunes générations » a-t-elle conclu.

le 26/09/2011 à 05:00

A propos de l'auteur

Harkis2012

Alsace | Harkis : un hommage aux « oubliés » de l’histoire

Par Harkis2012 Temps de lecture: 2 min
0