Actualités Harkis

Agen. Les Harkis chez Kader Arif

Kader ARIF
Rédigé par : Harkis2012

 

Kader ARIF

Kader ARIF

Une délégation lot-et-garonnaise du Comité national de liaison de harkis, dirigée par le Fumélois Boaza Gasmi, a été reçue hier après-midi, à Paris, au cabinet de Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants. Ce rendez-vous ministériel, le premier obtenu depuis le décès du Livradais Boussad Azni, porte-parole historique du mouvement, en décembre dernier, a été facilité par l’intervention de la députée socialiste Lucette Lousteau qui avait rencontré à deux reprises les représentants lot-et-garonnais du Comité national de liaison venus s’entretenir auprès d’elle de leurs revendications et de leur souhait d’en faire part en haut lieu. L’objectif de cette rencontre avec le cabinet de Kader Arif était d’exposer les principales revendications «toujours pas satisfaites» de la communauté harkie, en premier lieu «la reconnaissance du martyre» enduré, mais aussi les mesures sociales et économiques à mettre en œuvre pour les membres de cette communauté et leurs descendants.

Prochainement à Bias

À l’issue d’une rencontre de près de deux heures, la délégation lot-et-garonnaise composée de Boaza Gasmi, Larbi Bouzaboun, André Azni (le frère de Boussad) et Mohand Safi, a reçu du ministre Kader Arif, lui-même fils de harki, l’assurance d’une prochaine visite à Bias, lieu historique de l’implantation – «l’enfermement», diront d’autres voix-de ces anciens supplétifs de l’armée française en Algérie et de leurs familles.

B.S

A propos de l'auteur

Harkis2012

Commenter

Agen. Les Harkis chez Kader Arif

Par Harkis2012 Temps de lecture: 1 min
0