Hommages

A ma maman – Ben Boukhtache

Rédigé par : Harkis2012

A ma maman.

Ma maman s’est éteinte

Je voulais rendre hommage à la personne , la plus chère et la plus aimée  de mon existence

Je me dis que maintenant je n’ai plus peur de la mort , j’ai été longtemps angoissé à l’idée de partir avant elle, avant elle d’autres fils sont partis et je crois qu’elle n’aurait pas supporté de perdre un autre enfant.

Ma maman était une femme d’exception comme toutes les mamans

Arrivé en France par obligation , par la nécessité de survivre et de sauver sa petite famille

La France qu’elle ne connaissait pas , ni la langue, ni la culture , loin de sa famille , rien , avec la seule aspiration que celle de survivre à sa petite famille

Au bout d’une vie de privations , elle avait gagné sa liberté , son indépendace , dans la ville , dans la cité où elle vivait elle était aimé, respecté, estimé en particulier par les jeunes , elle éprouvait beaucoup d’affection pour cette jeunesse en déshérance , en difficulté sociale face à la société, à tel point qu’inconsciemment je me suis orienté dans ma vie professionnelle vers un métier d’éducateur social .

Elle en éprouvait d’autant plus d’affection simplement parce qu’elle savait , qu’elle connaissait cette à difficulté à vivre , à être pointé du doigt

Les jeunes ne se sont pas trompés, ils sont venus nombreux   pour lui dire un dernier adieu et j’avoue que j’en étais extrêmement touché

Ma mère  avait avant un grand amour pour son pays l’Algérie , l’Algérie était d’abord son pays malgré son histoire avec ce beau pays .

Ma mère était musulmane mais elle nous a enseigné le respect des autres croyances , Juives, Catholiques , elle disait qu’avant d’être un croyant on était avant tout un être humain .

Merci Maman pour toutes les valeurs que tu nous as enseigné , tous ceux que tu nous as donné , pour tous les sacrifices, pour toutes les privations

Maman j’ai pas honte de te dire publiquement  que je t’aime , j’en suis fier .

Et je crois que tu ne m’aurais pas interdit de t’écrire ce texte , tu me disais toujours de laisser parler mon coeur , de me laisser aller à dire mes sentiments  et qu’il n’y avait aucune honte à cela .

Adieu , maman

[gn_note color= »A0F2A9″]Nos sincères condoléances à toi et à tes proches. Inna liLlah wa inna ilayhi raji3oune,  Nous sommes à Dieu swt et c’est à lui que nous retournons. Allah Yarhamha ou wasa3 a3liha[/gn_note]

A propos de l'auteur

Harkis2012

Commenter

A ma maman – Ben Boukhtache

Par Harkis2012 Temps de lecture: 2 min
0